Liberté a Oleh Sentsov!
22 août 2018 13:18

«Oleg Sentsov peut mourir à chaque minute»: de nouveaux appels à libérer le cinéaste ukrainien, détenu en Russie, ont été lancés mardi, le 21 août 2018, au 100e jour de sa grève de sa faim , face à une apparente indifférence du Kremlin.

Dix personnes qui manifestaient leur soutien au cinéaste à Moscou ont été interpellées par la police russe mardi, selon l’organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations.

Le cinéaste de 42 ans, opposé à l’annexion de la Crimée, a cessé de s’alimenter le 14 mai et n’est maintenu en vie que par les compléments alimentaires injectés par l’administration pénitentiaire russe. Il exige la libération de «tous les prisonniers politiques» ukrainiens emprisonnés en Russie.

En dépit des nombreux appels d’écrivains, acteurs ou cinéastes occidentaux, Moscou refuse de céder, mettant en exergue les charges de «terrorisme» qui lui ont valu sa condamnation et assurant que le réalisateur doit demander une grâce pour l’obtenir, ce qu’il refuse.

«S’il restait aujourd’hui quelque chose à sauver d’une affirmation politique des démocraties européennes, elles le perdraient définitivement avec la mort d’Oleg Sentsov», écrivent dans une tribune publiée dans le quotidien français Le Monde des dizaines de personnalités du monde culturel, du cinéaste Jacques Audiard au philosophe Slavoj Zizek.

«Oleg Sentsov peut mourir à chaque minute», ajoutent les signataires, appelant les dirigeants européens à faire pression sur la Russie.

A Prague, plusieurs cinéastes tchèques ont annoncé qu’ils seraient en grève de la faim jusqu’au 25 août, appelant leurs collègues à prendre le relais les jours suivants, afin de manifester leur solidarité avec Oleg Sentsov.

En 2015, Oleg Sentsov a été condamné à 20 ans de détention pour «terrorisme» et «trafic d’armes» à l’issue d’un procès qualifié de «stalinien» par Amnesty International et dénoncé par Kiev, l’Union européenne et les États-Unis.

Les ambassadeurs du G7 à Kiev ainsi que de nombreuses personnalités du monde culturel, comme le cinéaste suisse Jean-Luc Godard ou l’acteur américain Johnny Depp, ont appelé à sa libération.

Le secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères Alan Duncan s’est dit mardi, dans un communiqué, «extrêmement préoccupé» par l’état de santé du cinéaste ukrainien.

La porte-parole de la Commission européenne, Maja Kocijancic, a appelé à sa libération «immédiate».

«Oleg Sentsov observe sa grève de la faim depuis 100 jours. C’est un chiffre effrayant», a déclaré sur Twitter la porte-parole de la diplomatie ukrainienne, appelant les Occidentaux à «renforcer la pression sur la Russie».

Le réalisateur «n’entend pas abandonner sa grève, ni demander à Poutine de le gracier», a déclaré sa cousine Natalia Kaplan aux journalistes. «Moralement, c’est le même Oleg. Il n’est pas brisé.»

«Sa santé se dégrade très vite. Personne ne sait combien de temps il lui reste», a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée par le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Outdated Browser
Для комфортної роботи в Мережі потрібен сучасний браузер. Тут можна знайти останні версії.
Outdated Browser
Цей сайт призначений для комп'ютерів, але
ви можете вільно користуватися ним.
67.15%
людей використовує
цей браузер
Google Chrome
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux
9.6%
людей використовує
цей браузер
Mozilla Firefox
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux
4.5%
людей використовує
цей браузер
Microsoft Edge
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
3.15%
людей використовує
цей браузер
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux